Chers (ères) collègues

L’année qui s’achève aura été très riche en rebondissements pour notre réseau avec

  • Une participation plus active des membres aux débats sur les TIC, la gouvernance de l’Internet et l’économie numérique en Afrique et dans le monde
  • De plus en plus d’adhésions au réseau ACSIS (individus et organisations)
  • Une meilleure diversification de nos activités avec plusieurs pôles comme la gouvernance de l’Internet, le SMSI, le Commerce électronique, etc.
  • Une présence de plus en plus structurée d’ACSIS au niveau national
  • L’organisation du premier concours panafricain d’applications mobiles e-commerce (ACSIS ECMAA Awards) http://www.acsis-scasi.org/programmes/e-commerce/ecmaa-edition-2018/

Aujourd’hui grâce à nos efforts conjugués, ACSIS devient le plus grand réseau panafricain TIC de la Société Civile avec plus de 500 ONG dans près de 50 pays d’Afrique et de la Diaspora. Grâce nous toutes et tous, ACSIS prend sa place et joue pleinement et utilement son rôle de réseau de compétences enracinées et ouvertes, de rôle d’alerte, de force de contribution et de boîte à idée dédiée à l’Afrique et à la défense de ses intérêts. En tant que membres de l’ECOSOCC de l’UA, de l’IGF MAG, de l’AfIGF MAG, de l’UIT et de la CNUCED, les membres de notre réseau s’affirment individuellement et collectivement mais surtout de façon utile pour le développement et l’édification d’une société de l’information solidaire et inclusive, utile et responsable conformément aux ODD, et à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Pour autant, les défis majeurs restent à relever parmi lesquels

  • L’émergence d’une Afrique plus actrice du numérique que consommatrice
  • L’accès massif à l’internet en luttant contre les freins qui nous étranglent (le coût, la fragmentation géographique, l’énergie, les freins linguistiques et culturels)
  • La protection et la sécurité de nos données au niveau continental, régional, national
  • Une meilleure redistribution des dividendes du numérique
  • Une meilleure prise en charge des défis environnementaux, humains et socio-économiques de la transformation numérique inéluctable de notre continent

C’est pourquoi nous devons redoubler d’efforts et exiger de nous-mêmes et de tous les acteurs de l’écosystème numérique plus de solidarité, plus de vigilance, plus de responsabilités pour qu’éclosent au sein de notre continent une société numérique durable en tous points de vue.

La Société Civile africaine doit donc continuer à peser de tout son poids dans cette dynamique panafricaine tracée par l’Union Africaine en continuant à défendre les intérêts du continent, en en sensibilisant et en formant nos populations, mais aussi en suscitant des solutions endogènes innovantes. Pour relever ce défi, nous avons besoin

  • D’une meilleure structuration d’ACSIS au niveau national
  • D’une participation plus effective des membres ACSIS dans certains pays

Je sais pouvoir compter sur chacun et chacune d’entre vous pour tendre vers cet idéal. Puissent les cieux nous y aider en 2019 ! Merci ! Merci ! Merci ! Pour votre engagement pour l’Afrique

Au nom du Bureau Exécutif d’ACSIS Bonne et heureuse année 2019 pour vous et vos familles !

Vive ACSIS ! Que Dieu bénisse l’Afrique !

Dr. Cisse Kane, Président ACSIS – Janvier 2019